Vitibot

Quand économie rime avec écologie

dernière mise à jour le 13.07.2017

Ajouter aux favoris

Cette start-up familiale met l’innovation au service des viticulteurs en automatisant leurs machines. Les véhicules seront capables d'effectuer les mêmes tâches que le matériel  conventionnel : désherbage, tonte, effeuillage de printemps, traitement phytosanitaire …

La robotique concilie ainsi économie et écologie en accompagnant les transitions écologiques en cours. Car le robot ne compte pas ses heures et peut donc désherber aussi souvent que nécessaire et s’adapter aux besoins de plantes ou aux conditions climatiques.

Cela permet surtout de consommer moins de produits phytosanitaires et d’abolir les herbicides.  

Hector

Le produit proposé s’appelle Hector. C’est un chenillard traditionnellement utilisé dans les vignes, mais doté d’un boitier polyvalent lui permettant d’être complètement autonome. 

Les deux fondateurs de VitiBot sont père et fils. Cédric Bache, ingénieur en informatique embarquée, a mis sa passion des robots et ses compétences au service de son père, Dominique, gérant d’une exploitation viticole et d’une entreprise de décoration. La start-up compte neuf personnes, suite au recrutement de sept ingénieurs. Elle est installée rue du Flocmagny à Châlons. Du fait de son développement important, VitiBot a obtenu le soutien de partenaires avec la mobilisation de crédits du CRSD.

Aide à l’investissement matériel : 45 630 € - investissement en fonds propres de 106 460 €

Aide à la création d’emploi : 107 000 € pour la création attendue de 15 emplois au final.

www.vitibot.fr 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?